Semaine du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest à Abudja

François-Xavier de Donnea a présidé à Abuja au Nigéria, la Semaine du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest qui s’est déroulée du 12 au 16 décembre 2016. Elle est un lieu de rencontre constructif des membres du Club du Sahel et de l’Afrique de l’Ouest (CSAO) et des représentants du réseau de prévention des crises alimentaires (RPCA).

A cette occasion, François-Xavier de Donnea a fait une série d’interventions.

Lire son discours 

Plaidoyer pour une intervention plus efficace de la MONUSCO en RDC

New York, François-Xavier de Donnea a rencontré des Responsables de la MONUSCO en République Démocratique du Congo et les Représentants permanents de la Belgique, de la France, de la Grande-Bretagne et des Etats-Unis.

Il a plaidé pour une intervention plus efficace de la MONUSCO, en collaboration avec les gardes et les FARDC dans la lutte contre les groupes armés qui sévissent dans le Parc National des Virunga et de la Garamba en République Démocratique du Congo.

François-Xavier de Donnea a insisté sur l’importance, pour arriver à éradiquer les groupes armés à l’EST de la RDC, de les couper de leurs sanctuaires et de leurs sources de financement dans les parcs (charbon de bois illégal, pêche illégale, braconnage,…

F-X. de Donnea nommé Président du CA de l’African Parks Congo

François-Xavier de Donnea a été nommé Président du conseil d’Administration de l’asbl African Parks Congo qui gère le parc national de la Garamba dans la région du Haut-Uele au Nord-Est de la province orientale de la République Démocratique du Congo.

Le parc national de la Garamba est inscrit au Patrimoine mondial de l’Unesco.

François-Xavier de Donnea a participé à la 1è visite de terrain au Parc National de la Garamba, de S. Exc. le Prof. Evariste BOSHAB, Vice-Premier Ministre, Ministre de l’Intérieur et de la Sécurité de la RDC, de Mr. Jean BAMANISA Gouverneur de la Province Orientale,  ainsi que d’une forte délégation, laquelle a constitué un temps fort et un acte fondateur de la 1ère Assemblée Générale de la nouvelle ONGD, « APN-CONGO » (African Parks Networks Congo), nouveau partenaire de l’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature (ICCN).
Cette visite a été l’occasion pour leurs  Excellences de se rendre compte des efforts de lutte anti-braconnage menés par les gardes du Parc national de la GARAMBA, pour maintenir la biodiversité de ce prestigieux Site du Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Leurs présences  et leurs contributions apportent des éléments essentiels pour rétablir la sécurité de la sous-région.

Leurs Excellences ont pu mesurer le rôle important du pillage des ressources naturelles et en particulier du massacre des éléphants pour leur ivoire dans la dissémination  des armes et des munitions mais aussi dans le support aux différentes rébellions de la sous-région (LRA, Seleka, Janjawiet, et autres groupes armés).
Ils ont pris note des besoins exprimés par l’équipe de gestion du parc, de rajeunissement et d’accroissement du corps des gardes mais aussi de la nécessité d’adapter ce corps au contexte de la sous-région en le spécialisant en unités d’intervention et en améliorant de manière significative leurs matériels de défense.
Leurs Excellences ont pris la mesure des recommandations faites par les autorités du Parc qui travaillent d’arrache-pied avec les éléments de la FARDC, en appui de la MONUSCO et d’AFRICOM, pour éradiquer le braconnage professionnel et les groupes armées. Des résultats encourageants ont été enregistrés, notamment un répit du braconnage d’éléphants, qui méritent d’être appuyés.
Leurs Excellences ont mesuré l’importance d’une action diplomatique à l’égard des pays asiatiques et en particulier de la République de Chine sur le commerce de l’ivoire pour préserver une identité du continent africain mais aussi pour catalyser la lutte contre la criminalité et le terrorisme.
Leurs Excellences se sont félicitées du lancement du programme PIN 11è FED « Environnement et Développement Durable » de l’Union Européenne qui vise, tout en appuyant les aires protégées, à mettre l’accent sur la lutte contre la pauvreté et promouvoir les actions alternatives de développement rural intégré afin d’améliorer les conditions de vie des populations riveraines des parcs. Pour le Vice-Premier Ministre, la lutte contre la pauvreté couplée à l’action de conservation et d’éducation, axée notamment sur la formation de la jeunesse, constituent des axes prioritaires pour asseoir à long terme la conservation.
Par ailleurs, Leurs Excellences se sont félicitées de l’existence du PPP (Partenariat Public- Privé) entre l’ICCN  et  l’APN (African Parks Network) qui a permis l’amélioration de la conservation du Parc National de la Garamba, grâce, entre autre, à de forts appuis de l’UE, de la Banque Mondiale, de l’UNESCO et des Fondations Privées, pour la gestion du Parc National de la Garamba, et la mise en œuvre par le Gouvernement et APN.
Suite à l’importance des ces questions sur les plans local, national, sous-régional et international, le Vice-Premier Ministre a décidé de solliciter l’inscription à l’ordre du jour d’un des prochains Conseils des Ministres, un point spécifique relatif à son importante visite de terrain à la GARAMBA.

Gestion des aires naturelles protégées transfrontalières

François-Xavier de Donnea a participé à Goma (RDC) à une conférence réunissant des parlementaires de la RD Congo, de l’Ouganda et de la Centrafrique sur la gestion des aires naturelles protégées transfrontalières.

Cette réunion était financée et appuyée par l’AWEPA, dont François-Xavier de Donnea est le coordonnateur politique pour la RD Congo. Il a été décidé à cette réunion de créer une structure interparlementaire permanente regroupant des parlementaires congolais et des pays limitrophes de la RD Congo.

Commémoration du 20 è anniversaire du Génocide contre les Tutsis

François-Xavier de Donnea a représenté la Chambre des Représentants, le 7 avril dernier à Kigali, lors de la commémoration du 20 ème anniversaire du Génocide contre les Tutsis.

Le 8 avril, il participait à la commémoration de l’assassinat de nos 10 paras et de douze autres Belges pendant le génocide.

Deux jours plus tôt, le dimanche 6 avril, François-Xavier de Donnea, en  compagnie de personnalités rwandaises, ainsi que de rescapés et de Bernard Kouchner, ancien ministre français des Affaires étrangères, participait au débat organisé par Radio France Internationale sur les causes et les responsabilités du Génocide.

Ecouter le débat