Le parc de la Garamba en RDC finance une centrale électrique solaire

Centrale électrique solaire de Tadu
Du 5 au 11 juin 2021, François-Xavier de Donnea s'est rendu en République Démocratique du Congo pour présider le conseil d’administration du parc de la Garamba situé à Nagero dans le Haut Uele. 

Comme Président du Conseil d'administration du Parc, F-X. de Donnea a aussi assisté à la Cérémonie d’inauguration de la Centrale électrique solaire financée par le parc dans la ville de Tadu, à la lisière du parc de la Garamba. 

Tout comme dans les Virunga, la volonté est ici de faire du parc un acteur majeur de développement des populations environnantes afin que celles-ci le protègent, le respectent. 

François-Xavier de Donnea a en outre eu l'occasion de visiter différents autres projets soutenus par le parc et fait quelques belles rencontres.
Cérémonie d’inauguration de la centrale électrique solaire à Tadu.

F-X. de Donnea sensibilise les autorités congolaises au sujet de la situation des parcs des Virunga et de la Garamba

« On ne peut plus gérer les aires naturelles comme des parcs zoologiques »

Du 5 au 7 mai 2021, François-Xavier de Donnea, président du Parc de la Garamba (NE de la RDC) et administrateur du parc des Virunga, s’est rendu à Kinshasa pour y rencontrer des ministres du nouveau gouvernement et avoir des entretiens au Parlement et à la présidence de la République. Le but de ces entrevues était d’informer ces  personnalités de l’évolution de la situation dans les deux parcs, notamment sur le plan de la sécurité, de la lutte anti-braconnage et de l’état d’avancement des projets socio-économiques au bénéfice des communautés riveraines.

François-Xavier de Donnea, qui était accompagné d’Emmanuel de Merode, le Directeur du Parc des Virunga a notamment abordé avec la vice-première ministre, chargée de l’Environnement, Mme Ève Bazaiba, l’insécurité que connaissent ces aires protégées, tout en insistant sur le fait que les gardes des parcs, en collaboration avec les Forces armées de la RDC, luttaient contre les groupes armés qui créent l’insécurité dans ces parcs et parvenaient, dans une certaine mesure, à atténuer sensiblement leurs actions.

La délégation a aussi rencontré le vice-premier ministre, chargé des Affaires étrangères, M. Christophe Lutundula, ainsi que le ministre de l’Hydraulique et de l’Electricité, M. Mwembe. François-Xavier de Donnea et Emmanuel de Merode ont aussi été reçus par le président de l’Assemblée nationale, M. Christophe Mboso et par les Commissions de l’Environnement de la Chambre et du Sénat.

Regarder l’interview de F-X. de Donnea (à sa g. M. Nzekuye, Vice-Président de la Commission de l’Environnement).

https://www.instagram.com/p/CO2TF45p_fH/?igshid=8qp28slx9yg1

Des terroristes aux portes des Virunga
A la présidence, ils rencontrèrent M. François Beya, conseiller spécial du président pour la Sécurité pour discuter plus spécifiquement de l’insécurité croissante autour du parc des Virunga, qui est notamment menacé  au Nord, dans la région du Ruwenzori, par le groupe terroriste ADF.

« Les parcs sont des facteurs importants de sécurisation des populations riveraines. »

Rechercher un accord avec le Soudan
François=Xavier de Donnea a également abordé avec lui le renforcement  du contrôle de la frontière RDC-Ouganda sur le lac Édouard et la nécessité de conclure un accord de cooperation RDC-Sud Soudan pour une gestion coordonnée des parcs limitrophes de la Garamba (RDC) et de Lantoto (Sud Soudan). Ces deux dernières questions furent également abordées avec les ministres des Affaires étrangères et de l’Environnement.

« Le parc de la Garamba est un rempart à la frontière du sud Soudan contre les incursions de groupes armés ».

Des entretiens se sont également tenus avec la Représentante spéciale du Secrétaire général des  NU et cheffe de la Monusco, Mme Keita, l’ambassadeur des Etats-Unis, M. Hammer, l’ambassadeur de l’UE, M. Jean-Marc Châtaigner et l’ambassadeur de Norvège, M. Oyslebø, chez l’ambassadeur de Belgique, M. Johan Indekeu. L’insécurité au Nord-Kivu fut au centre des conversations.

Extrait de presse
Nord-Kivu : L’Autorité de Régulation de l’Energie satisfaite de l’impact social de l’électricité distribuée par la Fondation Virunga

La directrice générale de l’Autorité de Régulation de l’Energie (ARE)  Sandrine Mubenga a une une seance de travail le mercredi 5 mai 2021, avec les dirigeants de la fondation Virunga qui distribue de l’électricité au profit de la population de Goma, de Rutshuru et de Lubero, dans la province du Nord-Kivu.

Au terme de l’audience, le numéro un de l’ARE s’est dite satisfaite de l’impact social de l’électricité distribuée par la fondation Virunga qui, a-t-elle dit, crée de l’emploi et de la richesse dans cette partie de la RDC.

« Ça fait un plaisir de rencontrer des dirigeants de la fondation Virunga qui est un opérateur important de Goma. Ce qui m’a le plus marquée, c’est l’impact social. Le nombre d’emplois créés et le fait que les populations qui n’ont pas beaucoup de moyens puissent s’acheter de l’électricité à travers ce qui est fait par la fondation du parc de Virunga« , a-t-elle déclaré.

Elle a estimé nécessaire de multiplier l’exemple de la fondation Virunga qui vent de l’électricité à la population en mode prépayé pour 2 dollars le mois.

Constituée de François Xavier, admistrateur de la la fondation Virunga, d’Emmanuel de Morode du parc de Virunga et d’Ephrem Balole, administrateur délégué de Virunga Énergie, la délégation a échangé avec Sandrine Mubenga sur la distribution de l’électricité au profit de la population de la ville de Goma et à celle des territoires de Rutshuru et de Lubero.

« Nous fournissons environ presque 12.000 ménages et un millier de PME dans la région Rutshuru-Goma. Nous avons profité de cette occasion pour régler quelques petits problèmes admnistrifs qui subsistent« , a-t-il indiqué.

Selon François Xavier, la centrale qui dessert Goma et Rutshuru a une capacité de 14 MW. Même capacité pour celle de Lubero. Il souligne que sa fondation envisage construire à partir de la fin de l’année prochaine une autre centrale de 15 MW à proximité.

François Xavier a par ailleurs affirmé que cette réunion de travail a aussi été l’occasion pour sa délégation d’annoncer à la DG de l’ARE, Sandrine Mubenga, la mise en activité imminente de la centrale de Luviro, près de Lubero, à l’Ouest du parc des Virunga.  (7sur7.cd)